Les sites du groupe Info6TM

Hackavet, l’hackathon vétérinaire qui a bouleversé tout un écosystème

Crédit photo @ Hackavet
48 heures, un weekend seulement. 48 heures d’une douce folie qui a vu naître grâce à l’intelligence collective habillement guidée, des projets innovants, en relation humaine, en écologie et en technologie ; ces 3 axes de réflexion choisis pour ce tout premier Hackavet. Des projets impactants, des projets d’avenir.

Dimanche 12 mars, 18h30. Alors que nous sommes sur la route du retour, nous sommes dans un état second. Bien sûr, les heures de sommeil manquantes expliquent en partie cela, mais c’est loin d’en être la principale cause. Comme en témoignent les nombreux posts qui fleurissent sur les médias sociaux, ce que nous avons vécu pendant ces 2 jours a marqué nos vies, nos vies de praticiens, nos vies de vétérinaires, nos vies tout simplement. Immersion…

Des équipes TRÈS motivées

Quand vendredi 10 mars 2023, nous entrons dans le hall de l’Agora, ce tout nouveau bâtiment lumineux qui trône au milieu de l’EnvA, les regards sont timides. On croise des têtes connues parmi les mentors et les participants. On attend… on attend de voir ce que ce projet prometteur, mais ô combien inconnu dans notre écosystème, va bien pouvoir nous proposer. Vient ensuite le moment solennel. Nous sommes tous assis en amphi (participants, mentors et membres du jury), et les membres du bureau d’Hackavet s’apprêtent à lancer officiellement ce premier opus. Et c’est sur une musique entrainante, avec une chorégraphie et un discours extrêmement bien huilés et efficaces, qu’ils officient. Nous y voilà, les équipes sont créées, les logiciels à utiliser sont présentés, il n’y a plus qu’à… le compte à rebours qui nous amènera à la finale un peu moins de 48 heures plus tard est lancé !

Vient alors, le pot d’accueil, l’occasion de briser la glace notamment au sein des équipes avant d’entamer cette première soirée de brainstorming dont l’objectif est très clair : il revient à chaque équipe de choisir dans une problématique large, le besoin précis auquel ils souhaitent répondre et la piste de solution sur laquelle ils vont travailler. Et là, nous sommes les témoins privilégiés d’une scène qui prend aux tripes (et ce ne sera que la première d’une longue série…), en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les équipes, composées de 5 personnes, qui ne se connaisent pas, choisies parmi la centaine d’étudiants vétérinaires et ASV venant de 10 écoles et de 3 pays différents (dont très peu d’ASV… on compte sur vous l’année prochaine !), sont à leur poste de travail et croyez-moi, bien décidées à sortir une véritable solution porteuse d’avenir pour les professions vétérinaire et ASV. Pas de temps à perdre, un besoin pressant d’agir !

Ces équipes entament alors un véritable marathon de challenges, 9 au total (sans compter la préparation du power point et du pitch de présentation de leur projet). Ces challenges, savamment préparés par le bureau d’Hackavet, vont leur permettre de présenter in fine une solution innovante, impactante, faisable, attractive et pérenne ! Sacré programme.

Des mentors qui ne sont pas en reste

Nous sommes une cinquantaine. Venus de tous horizons avec nos bagages et nos expériences personnels. Nous sommes là pour accompagner les participants, les guider dans leur réflexion et les soutenir dans l’intensité de concentration qu’impose un tel weekend.

Chacun y va de ses conseils. Chacun s’intéresse à voir ce qui émerge autour des 21 tables occupées par autant d’équipes ! Les points mentors qui jalonnent le weekend sont autant de moments privilégiés qui nous envoient en pleine figure ce que les jeunes d’aujourd’hui sont capables d’assimiler et de proposer dans un temps incroyablement court. Et si les étudiants sont arrivés, pour la plupart, en ignorant presque tout de ce que sont une solution non-profit, un buiseness plan, un retroplanning, les KPI… ils ont réussi à s’approprier tous ces éléments et à les appliquer à leur projet en un weekend.

Nous, mentors, sommes pressés aussi de voir ce que les équipes envisagent pour le monde vétérinaire de demain et nous avons même parfois du mal à attendre… à les laisser travailler (l’Agora s’est révélée être pleine de coins et de recoins dans lesquels certaines équipes ont essayé de se « cacher », mais pardonnez notre omniprésence, elle se voulait bienveillante même si elle a pu se révéler parfois encombrante !).

Ce weekend, c’était aussi l’occasion d’échanger avec des confrères et consœurs qui, comme nous, ont eu à cœur de soutenir Hackavet et d’agir ! L’occasion de sentir une énergie collective et un besoin d’optimisme qui font du bien.

Et si vous parcourez, les messages publiés par un bon nombre des mentors présents, vous découvrirez à quel point ce weekend a boosté les énergies, a ému, a ranimé chez certains une lueur dans leurs yeux et une fierté, celle d’appartenir à un écosystème en mal de reconnaissance.

L'équipe Hackavet, le coeur de weekend

Que dire qui n’a pas déjà été dit. J’aimerais ici partager un des plus beaux messages, publié au lendemain du weekend sur les réseaux sociaux. Comme certains l’ont dit, ce message " a tué le Game "… alors, le voilà !

- Tu es né dans l’esprit d’une joyeuse bande si attachante.

- Tu as grandi malgré certaines objections qui semblent bien futiles aujourd’hui.

- Tu nous as fait vivre des émotions qu’on ne vit que dans les grands moments d’une vie.

- Tu portes des valeurs qui ne sont pas que des mots.

- Tu es devenu en quelques jours une marque à impact social, technologique et écologique.

- Tu nous as montré qu’on peut être brillants et sensibles, inclusifs et bienveillants.

- Tu nous as tous transformés, rassurés et émerveillés dès la première minute.

- Tu vas continuer à grandir, tu serviras j’en suis sûr, à toutes les associations, fondations, organisations et entreprises du monde vétérinaire.

 

- Nous étions arrivés mentors nous repartons vos ambassadeurs.

- Tu es l’un des plus beaux cadeaux fait à cette profession qui nous a tout donné.

 

- Nous te déclarons « association d’utilité publique vétérinaire »

 

- Hackavet., tel est ton nom…

 

Ronan Petton,

vétérinaire.

Et si derrière ce message se cache le cœur d’un père qui peut être fier, il se trouve aussi ce que beaucoup ont eu envie d’exprimer, de vous dire. Bravo à toute l’équipe d’Hackavet. Des projets ce weekend, il n’y en avait pas 21 mais bien 22. En tête de fil, précurseur, se trouve le vôtre. À vous maintenant d’imaginer la suite. Comment accompagner les 3 gagnants et tous les autres depuis ce weekend et jusqu’à la sortie de terre de leur solution !

Au nom de tous les participants et de tous les mentors, merci pour ce que vous avez fait. Merci à tout le staff aussi. Nul doute qu’il y avait un avant et qu’il y aura un après ce premier hackathon vétérinaire. Nous sommes honorés d’avoir pu y participer.

Et les projets ?

C'est aux membres du jury qu'est revenue la lourde tâche de sélectionner les 2 meilleurs projets dans chacune des 3 catégories (écologie, RH et Tech). Initialement, seuls ces 6 projets devaient présenter leur pitch pour permettre un vote final qui désignerait les 3 vainqueurs. Et là, l’évidence… Comment laisser partir les 15 autres équipes sans leur proposer de pitcher leurs projets ? C’est impossible. Bien trop de projets qui méritent tous leur chance. Alors, avec l’adaptabilité dont ils ont fait preuve tout le weekend, les membres du bureau d’Hackavet ont permis à toutes les équipes de pitcher leur projet face caméra. Et si les 6 finalistes ont pu les présenter devant tous les participants, nul doute que nous irons découvrir l’ensemble des vidéos dès qu’elles seront disponibles. Parce qu’en effet, le second changement de dernière minute, c’est que la finale n'a finalement pas été diffusée en live. Trop de beaux projets prometteurs. Il faut les protéger avant de les diffuser. Et si Motivet, Medor et Hyvete sortent grands gagnants de ce weekend, vous entendrez aussi parler de bien des autres solutions qui ont vu le jour en ce 12 mars 2023 !


Hackavet, c’était aussi de la joie, des larmes, de la fatigue, du mousseux, de la danse, des rencontres, des repas, des bonbons, des boissons énergisantes (qui empêchent de dormir même à 2 heure du mat’), la découverte de Vet Sim (si vous saviez ce que les étudiants ont maintenant pour s’entraîner à poser des cath ou à vêler un veau !)… mais c’était aussi l’occasion d’un rappel dur et froid de notre réalité. J’aimerais rendre hommage ici à Floriane qui, venant d’apprendre la terrible nouvelle d’un nouveau suicide dans notre profession, a eu le courage de le partager avec nous. Nous rappelant ainsi, que si nous étions là ce weekend, c’était bien pour essayer de faire bouger les choses, en partie pour ne plus jamais avoir à vivre ces drames du quotidien des vétérinaires. Alors espérons, que ce qui a émergé en ce weekend du 10 au 12 mars 2023, se révèlera aussi fort et puissant que les émotions qu’Hackavet nous a fait vivre !

 

Manuelle Hoornaert,
Vétérinaire & Rédactrice en chef

 

La rédaction vous conseille

La newsletter qui décrypte le monde vétérinaire autrement

Pour les vétérinaires curieux qui n'ont pas le temps de l'être : tous les mois, des articles, des histoires, des jobs et des conseils qui donnent le sourire.

Avenir de la profession

Presse vétérinaire

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15